La créativité ne s’apprend pas, mais nous pouvons apprendre à la libérer

creativite sophrologie senegal

Lorsque j’ai eu à réfléchir sur ce sujet pendant la formation de sophrologue , cette phrase m’a permis d’ouvrir ma pensée et mon esprit intuitif au mot « créativité » subitement il m’est apparu évident qu’à chaque seconde nous créons ou ‘décréons’ quelque chose selon l’intention de pensée que nous émettons.

Cette conscience m’a permis de dépasser le champ logique  habituel visuel et imaginaire de l’aspect uniquement créateur relié à l’artistique, qui certes en fait partie, tout en étant en réalité  qu’un aspect infime de l’appellation « créativité » et «  créateur » car quoiqu’il en soit ces artistes ont émis à moment donné une pensée qu’ils ont maintenu constante jusqu’au moment où elle est devenue une forme matière appelée artistique dans le monde de l’art.

En fait lors de cette exercice de sophrologie cela m’a amené à approfondir que ce processus est permanent pour chaque être et en chaque être seulement que la notoriété ou le talent de cette qualité n’avait reconnaissance extérieure que lorsqu’il s’agissait de représentation artistique , culturelle, intellectuelle…

Alors qu’une mère de famille qui tous les jours va mettre tout en œuvre  avec son cœur et ses idées pour créer un repas nutritif et harmonieux peut considérer cela banal et sans intérêt de valeur .

Toute personne qui dans son quotidien le plus routinier en apparence s’implique à apporter du bonheur et de l’harmonie à sa journée, peut-être pourrait-elle être appelée « créateur de vie »… « créateur de moments » par le simple choix d’être présent à un objectif qui sera vécu comme un nouvel équilibre, une nouvelle » disponibilité de réflexes à créer ce qui est considéré par cette être son idéal en ayant pris toute responsabilité consciente de pouvoir être le propre et le seul acteur du résultat souhaité.

Donc pour revenir à la réflexion du départ de ce texte cela m’a conduit à m’impliquer davantage à la conscience de la forme pensée émise et durable  jusqu’à l’intentionnalité finale afin de ressentir le fil conducteur créateur permanent du passage d’un instant à un autre sur l’ensemble de la journée et que ce processus sera le même programme lorsqu’il s’agira de vouloir créer quelque chose de paraissant plus grand, plus important.

Au début de l’année 2017, j’ai ouvert la page de l’année en sensibilisant à l’influence des nombres et l’énergie qu’ils pouvaient apporter dans des désirs et des choix pour l’année 2017.

Le nombre 1 le bateleur : les outils à approfondir, à choisir, ou apparition de nouveaux outils , la lettre de ce mois avant la fin de l’année permet de refaire le point sur ce sujet , en se demandant :

«  Qu’est que j’ai crée de mieux cette année pour mon équilibre… mes désirs… mes projets… dans tous les domaines de vie »

Si la réponse apparaît en oui  ressentir intérieurement cette part de fibre créatrice pour l’assimiler davantage.

Si éventuellement la réponse est non , peut-être s’autoriser à prendre un temps de pause pour aller explorer qu’est ce qui s’opposerait à ce résultat et redémarrer.

La Terminaison du nombre de l’année le 17, le nombre de l’étoile, proposition pour approfondir l’exercice :

S’il y a eu le oui en réponse à la question 1, se mettre à l’écoute de cette fibre créatrice qui anime les formes pensées, lorsqu’elle est vécue en sensation agréable, cette fibre  porte un nom INTUITION, ou être à l’écoute de la guidance de l’étoile de son cœur.

S’il y a eu un non, peut être prendre conscience qu’il y a eu de se restreindre, d’être plus dans l’analyse, la supposée logique en imposant à l’étoile intuition du cœur de se taire ou de se terrer ?

En pratiquant ces exercices tout simples il est possible d’en apprendre sur soi-même et sur ses réflexes pensées , esprit créateur ou analyste.

Si vous souhaitez pénétrer dans une plus grande perception de l’esprit créateur- né en Soi dans le but essentiel d’apprendre seulement à libérer la créativité de vie permanente à la fois dans chaque instant de la vie autant que dans des grandes œuvres artistiques, la vie et toutes formes de vies sont  de magnifiques œuvres.

La sophrologie permet de trouver en soi les outils, les réflexes pour intégrer cet état naturel présent dans chaque être et parfois tout simplement en sommeil, c’est probablement pour cela que nous avons à réapprendre à libérer pour  se libérer.

En sophrologie la pratique s’appelle escalade de la pyramide, où toujours en partant de la perception des 5 sens , ( la vue, l’ouïe, le goût ; le toucher, l’odorat), le réflexe respiratoire et la visualisation créatrice,  la personne sera amenée dans un état de détente et de bien être à se visualiser monter , escalader une forme pyramidale de 7 étages représentant les 7 plans de consciences intérieurs des centres énergétiques afin d’être intérieurement en contact avec l’objectif créativité souhaité et visualiser et ressentir cette objectif créatif acquis à chaque étage , permettant de s’approprier complètement et dans tous les aspects le meilleur du  créatif de cet objectif, en associant la méthode SMARTE ( expliqué en détail au paragraphe sophrologie et méthodicité dans le site).

S’habituer également à réaliser que l’esprit créatif intuitif prend toute sa place et se libère naturellement  dans :

La positivité, l’équilibre, la détente.

Pour reprendre une  phrase très présente dans le développement de la personne…

« Il est temps de créer la vie dont vous rêvez »

Bonne fin d’année créative et récréative, à l’écoute pour toutes vos suggestions.

désert afrique sénégal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.