La femme intérieure

femme interieure sophrologie

En ce mois de mars, choisi pour la journée des « droits de la femme », cela m’a semblé à propos de peut-être porter un autre regard sur ce chapitre.

Déjà le nombre choisi pour fêter cette journée le nombre 8, la justice dans le Tarot de Marseille , associé au nombre 3 l’impératrice , positionnement et positivité de la créativité dans la matière, tout cela aussi avec l’influence du nombre 11 et 2 de l’année 2018, aller avec sa force intérieure à la rencontre de sa créativité intérieure pour y donner justice et place….

Donc nous pourrions estimer que les jours sont souvent choisis avec une référence universelle.

En sophrologie Qi Libris intégrée en sophrologie Teranga pour le Sénégal et l’Afrique, dans l’étude de cette discipline et le voyage intérieur des centres énergétiques, voir chapitre dans le site rubrique sophrologie : Voyage à travers l’arc en ciel

Développement : Constellations familiales intérieures, Yoni et féminin sacrée,

Au fur et à mesure de cette navigation les personnes vont mettre en lumière qu’elles soient  hommes ou femmes que le personnage clef d’auto-guérison et d’authenticité c’est le personnage femme intérieure qui se situe au niveau du centre cœur au milieu de la poitrine.

La sophrologie Qi Libris, écrit : La femme intérieure

« C’est la représentation de la femme idéale ou anima, présente en chacun de nous, Ses qualités sont :

Réceptivité, douceur, compréhension, amour inconditionnel, intuition.

Chez l’être individualisé, elle harmonise les relations entre les différentes facettes du moi. Enfant, Homme, Femme, Parent. Elle est la souveraine aimante qui sait ce dont l’être à besoin et qui délègue avec confiance le rôle d’organisateur et d’acteur à l’homme intérieur. Elle exprime les sentiments, nés de l’alliance des émotions et de la pensée. Elle cultive le lien au Ciel et reçoit avec reconnaissance les dons de la Terre.

L’inspiration de la femme intérieure est exprimée dans la matière par l’action de l’homme intérieur suivant les inspirations de la femme intérieure.

Chez l’être identifié à la personnalité, la femme intérieure est le plus souvent dévalorisée par l’homme intérieur. Celui-ci lui attribue un manque de conscience des réalités et n’écoute pas les conseils qu’elle peut lui donner. Il refuse sa sensibilité, la considérant comme un signe de fragilité.

La femme intérieure se trouve alors réduite à fournir les énergies nécessaires à l’entretien des liens horizontaux (liens sociaux). Elle s’épuise et peut perdre son lien au Ciel. Les attachements horizontaux étant limités dans le temps et rarement équilibrés, la femme intérieure se manifestera par le vague à l’âme, des accès de nostalgie et de tristesse. La tristesse éprouvée par l’être humain, témoignant de ses attachements, est aussi la phase précédent tout changement. »

Avec les pratiques de l’étude et la conscience de ce centre énergétique et son potentiel réparateur , la pratique « fontaine du cœur » permet à la fois de restaurer une fonctionnalité physique pour équilibrer l’organe cœur par l’inspir et l’expir et également des fonctionnalités émotionnelles et psychologiques en réintégrant l’Amour du Soi, le pardon et la liberté.

Par le hasard des synchronicités j’ai considéré important dans la thématique du mois, d’aborder un sujet révélé par une consultation en EFT, l’eft est une technique que je propose dans le cadre de phobies, addictions ou blocages récurants.

Ce mois- ci merveilleux sujet ce présentant, en résonnance avec la thématique de la femme

«  Reprendre sa place de femme en Soi et dans la Société »

La technique EFT a pour but de réconcilier les 2 hémisphères concernant un sujet c’est-à-dire que la personne va commencer à formule sa phrase en prononçant :

Et même si je veux….Reprendre ma place de femme en moi et dans la société… je m’aime, je m’accepte, je me pardonne.

Cela permet la prise en considération de la douleur qui concerne l’hémisphère gauche et les solutions apportées par l’hémisphère droit.

Dans l’avancé de la séance est apparue très clairement à la conscience de la personne , un refus intérieur d’être « femme », donc comment vivre cette place et ses droits en elle s’il y a inconsciemment à l’intérieur un refus de la femme en soi.

Cela a permis de mettre en  lumière dans l’histoire de la personne «  être femme » inconsciemment était associé à rivalité avec l’homme mais aussi entre femmes…

Certes cela correspond à de multiples conditionnements trans- générationnel dans l’invisible le but d’avoir pu en prendre conscience va permettre d’agir sur les mémoires de ses conditionnements , s’offrir de les libérer pour enfin pouvoir vivre à la fois les retrouvailles intérieures de son choix d’être femme, des atouts de cette énergie dans le cœur et par miroir vibratoire les droits intérieurs et extérieurs  se rétabliront…

Suggestions du mois comment vous sentez vous en cohérence avec votre identité sexe de naissance ou pensez- vous, ou vivez –vous en ayant préféré l’inverse, peut-être que le texte précédent permettra de vous éclairer sur les conséquences d’entretenir ce désir aux détriments des valeurs de votre identité profonde.

A méditer  «  Il faut toute la vie pour apprendre à vivre. » Sénèque

Vous trouverez aussi dans la rubrique formation, les détails de la  formation en EFT  les 19 et 20 mai 2018.

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.